Le sas (scolarité aménagée spécifique)

PRESENTATION

Pourquoi ?

Notre association accompagne des enfants et adolescents à haut potentiel et à potentiel atypique depuis des années. Depuis toujours, ces enfants montrent des difficultés d’adaptation scolaire, qui nous invitent (parents, enseignants et professionnels de santé) à réfléchir ensemble pour proposer des ajustements permettant à ces enfants de trouver leur place dans l'école, ou plus globalement dans la société. Dans la majeure partie des cas, une bonne dose de bienveillance, de communication, et de compréhension des valeurs et contraintes de chacun, rendait possible un compromis, une solution juste, au sein de laquelle l'effort d'adaptation était partagé, ne reposant, ni exclusivement sur l'institution scolaire, ni totalement sur l’enfant et sa famille...
Et cela demeure le cas, assez régulièrement. Bien souvent, aménagements de programmes, sauts de classes ou décloisonnement sont suffisants.
Mais les temps changent : le poids qui pèse sur l'Ecole s'est alourdi ; les difficultés des enfants sont plus flagrantes encore ; le tout dans un contexte sociétal « de crise » plus générateur de stress... De plus en plus souvent, discussions, négociation et intelligence collective ne suffisent plus.
Nombreux sont les enseignants qui nous contactent et se déclarent démunis, pas assez formés en psychopédagogie, ou simplement en situation de devoir gérer au quotidien des réalités trop complexes et disparates, pour viser l'optimum pour chacun.
De plus en plus nombreuses sont les familles qui se retrouvent à bout de souffle, malgré les différentes tentatives thérapeutiques ou aménagements scolaires mis en place. Si l'Ecole demeure très majoritairement une valeur première pour les familles, qui ne remettent pas en cause son importance, la réalisation concrète de ce principe éducatif se heurte à des difficultés croissantes de mise en œuvre.
Et le vécu des enfants se teinte de souffrance.
Les phobies scolaires existaient ; elles sont de plus en plus fréquentes, et d'apparition de plus en plus précoce.
L'échec scolaire existait ; il est désormais courant, dès l'école primaire, chez des enfants qui ont toutes les potentialités nécessaires pour suivre une scolarité normale.
La déscolarisation existait, il y avait des adolescents décrocheurs (quels que soient leurs résultats scolaires) ; on rencontre aujourd'hui de jeunes enfants vivant une scolarisation en pointillés...

Le SAS, c'est quoi ?

Le SAS proposé par l'association Potentiels, est l'acronyme de : Scolarité Aménagée Spécifique, il est conventionné par l'Education Nationale.
Le SAS est aussi un sas, au sens commun du terme. C'est-à-dire un monde à la fois fermé, protégé, protecteur, et un passage, une passerelle entre deux mondes : celui de l'enfant en souffrance scolaire et celui de l'école traditionnelle.
Nous considérons en effet, qu'idéalement, la place de tout enfant est dans l'école de son village ou de son quartier. Et cela demeure pour nous, l'objectif à atteindre. Cependant, nous ne pouvons faire fi des situations où l'effort n'est plus suffisant, et où le mal-être scolaire se transforme en refus de tout apprentissage, voire en mal-être global.
Le SAS est un dispositif de scolarité aménagée, à temps partiel (2 jours/semaine), venant en complément d'une scolarité normale. Dans certains cas, le SAS est aussi une alternative à la déscolarisation, ou la possibilité, pour les enfants déjà déscolarisés, de vivre un mode d'apprentissage collectif.
C'est un endroit :
  • pour se requinquer, pour prendre une bouffée d'oxygène
  • pour se réconcilier avec les apprentissages, voire se remettre à niveau.
  • Pour mieux se connaître en tant qu'apprenant (en découvrant ses stratégies spécifiques d'apprentissage) et en tant que personne (en décodant ses comportements et émotions).
  • Pour retrouver le plaisir d'apprendre, de découvrir le Monde, d'exprimer ses potentiels et sa créativité, d'oser exister (y compris dans ses différences) pour soi et pour les autres.
Tout ceci dans le but de pouvoir progressivement transférer les compétences acquises (scolaires, comportementales, relationnelles...) en milieu scolaire plus classique.